juillet 2023

Indice Normandin Beaudry sur la situation financière des régimes de retraite au 30 juin 2023

Situation financière selon la base de capitalisation

Le ratio de capitalisation moyen des régimes de retraite a peu varié au cours du deuxième trimestre de 2023 et depuis le début de l’année.

Le ratio de capitalisation moyen des régimes de retraite, excluant l’effet du lissage des actifs, s’élève à 119 % au 30 juin 2023, en baisse de 1 % au cours du deuxième trimestre, et demeure au même niveau qu’au début de l’année 2023.

Note : Le ratio de capitalisation illustré ne tient pas compte de l’effet du lissage des actifs. Un régime qui utilise ce mécanisme peut donc s’attendre à une variation moins importante de sa situation financière.

La situation financière a peu varié durant le deuxième trimestre de 2023 puisque la performance des placements a été similaire au rendement attendu et qu’il n’y a pas eu de variation significative des taux d’actualisation utilisés pour évaluer le passif des régimes de retraite.

Le coût pour le service courant a également peu varié durant le deuxième trimestre de 2023 pour cette même raison.

Situation financière selon la base de solvabilité

Le ratio de solvabilité moyen des régimes de retraite s’élève à 110 % au 30 juin 2023. Ce ratio a connu une baisse de 1 % au cours du deuxième trimestre, mais une hausse de 3 % depuis le début de l’année 2023.

La légère diminution de la situation financière selon la base de solvabilité durant le deuxième trimestre de 2023 provient surtout d’une hausse du passif actuariel des régimes de retraite. En effet, malgré la légère hausse des taux d’intérêt au cours du trimestre, certains taux d’actualisation prescrits par l’Institut canadien des actuaires (ICA) ont légèrement baissé.

Contexte des marchés financiers

La caisse de retraite moyenne a généré des rendements légèrement positifs durant le deuxième trimestre de 2023 et des rendements plus significatifs depuis le début de l’année.

Au niveau des marchés boursiers, une exposition aux actions américaines, en particulier le secteur de la technologie, aura été particulièrement favorable. Tandis que la majorité des secteurs ont généré des rendements négatifs ou modestes depuis le début de l’année, le rendement des sept plus grandes compagnies américaines (Apple, Microsoft, Amazon, Nvidia, Alphabet/Google, Tesla et Meta) ont généré un rendement de l’ordre de 40 % depuis le début de l’année. Leurs titres expliquent à eux seuls le rendement global du marché américain. La course au développement de l’intelligence artificielle est sans doute un facteur d’engouement pour ce secteur.

Quant aux titres à revenu fixe, les rendements ont été généralement négatifs au cours du trimestre. Le marché de l’emploi demeure plus résilient qu’initialement anticipé, ce qui met une pression à la hausse sur les taux d’intérêt, surtout pour les obligations de plus courte échéance. Les écarts de crédit, qui correspondent aux taux d’intérêt supplémentaires offerts par le secteur corporatif relativement aux taux des obligations fédérales, sont moins élevés que durant la débâcle de la Silicon Valley Bank. Ils demeurent toutefois à des niveaux plus élevés que les moyennes historiques.

Stratégies à l’avant-plan

Si certaines organisations craignaient d’avoir manqué en début d’année l’opportunité d’acheter des rentes assurées à des rendements implicites élevés, cette opportunité est de retour avec la plus récente remontée des taux d’intérêt. D’autres stratégies de réduction de risque peuvent également avoir leur attrait pour la même raison.

En résumé
  • Ratio de capitalisation moyen : 119 % au 30 juin 2023 / baisse de 1 % au cours du trimestre et aucune variation depuis le début de l’année
  • Ratio de solvabilité moyen : 110 % au 30 juin 2023 / baisse de 1 % au cours du trimestre, mais hausse de 3 % depuis le début de l’année
  • Rendements boursiers positifs au cours du trimestre, qui s’expliquent surtout par la performance des grandes compagnies américaines du secteur de la technologie, et rendements négatifs des titres à revenu fixe
  • Peu de changement dans les taux d’actualisation selon la base de capitalisation, donc peu de variation des passifs et des coûts pour le service courant selon cette base
  • Légère baisse de certains taux d’actualisation selon la base de solvabilité qui explique le léger recul de la situation financière selon cette base

Pour toute question, communiquez avec votre spécialiste Normandin Beaudry ou écrivez-nous.

nous joindre

L’Indice Normandin Beaudry sur la situation financière des régimes de retraite est calculé en projetant les données et informations financières des régimes de retraite de ses clients au Canada, excluant les régimes du secteur municipal et universitaire du Québec. Un indice distinct est publié pour ces régimes. L’actif est projeté selon le rendement des indices de marché. Les passifs projetés selon la base de capitalisation utilisent un taux d’actualisation estimé selon la répartition d’actifs de chaque régime et la sensibilité des catégories d’actifs aux variations du taux d’intérêt des obligations du Canada.

Nos coordonnées

general@normandin-beaudry.ca

Montréal

630, boul. René-Lévesque O., 30e étage
Montréal, QC H3B 1S6

514-285-1122

Toronto

155, avenue University, bureau 1805
Toronto, ON M5H 3B7

416-285-0251

Québec

1751, rue du Marais, bureau 300
Québec, QC G1M 0A2

418-634-1122