Publications

  • Agrandir le texte
  • Rapetisser le texte
  • Imprimer
Normandin Beaudry

Des économies de coûts potentielles grâce à l'arrivée de médicaments génériques

LinkedIn

noir sur blanc

Communiqué NB Vol. 13 N. 5, juin 2010

D'ici 2013, plusieurs médicaments populaires verront leur version générique arriver sur les tablettes des pharmacies. Le médicament Lipitor (anti-cholestérolémie), le médicament le plus populaire au monde, a tout récemment vu sa version générique être mise en marché au Canada. C'est Apotex, un fabricant de médicaments génériques, qui est le premier à le rendre disponible (Apo-Atorvastatin). D'autres fabricants de médicaments devraient également suivre cette voie. Même Pfizer, le fabricant de l'original, produira le générique de son médicament vedette.

Assurés du régime public

Au Québec, les médicaments inscrits à la liste des médicaments couverts par le régime public sont assujettis à la « règle des 15 ans ». Cette règle stipule qu'à partir du moment où un médicament breveté est inscrit sur la liste des médicaments remboursés par la RAMQ, celui-ci sera remboursé pendant 15 ans, et ce, même si une version générique à prix moindre est inscrite sur cette liste. Lorsque cette période de 15 ans prend fin (par exemple à compter de juillet 2012 dans le cas du Lipitor), la RAMQ rembourse le médicament, peu importe qu'il soit d'origine ou générique, en fonction du médicament dont le coût est le moins cher.

Assurés des régimes privés

L'arrivée sur le marché de nouveaux médicaments génériques pourrait rapidement avoir un effet bénéfique sur les coûts des régimes privés.

Il importe tout d'abord de savoir qu'au Canada, le prix des médicaments génériques varie grandement d'une province à l'autre. Par exemple :

  • Au Québec, le coût d'un médicament générique pour les régimes privés correspond actuellement à environ 50 % du prix du médicament d'origine.
  • Depuis avril 2010, l'Alberta a fixé le coût d'un médicament générique à environ 50 % du prix du médicament d'origine, comparativement à 75 % auparavant.
  • En Ontario, le coût d'une version générique est d'environ 65 % du coût du médicament original. Une réforme du gouvernement ontarien prendra cependant effet le 1er juillet 2010 et fixera le prix des médicaments génériques à 50 % du prix du médicament d'origine. Cette proportion sera diminuée à 25 % en 2012.

D'autres provinces pourraient également suivre la voie empruntée par l'Ontario dans les prochaines années.

Actuellement, près de 12 %(1) des dépenses de médicaments au Canada touchent des médicaments dont le générique sera mis sur le marché en 2010. Parmi ceux-ci, le Lipitor occupe une large place, avec 6 %(1) des dépenses totales. Dans un tel contexte, l'arrivée des versions génériques de ces médicaments pourrait signifier, au Québec, une baisse d'environ 2 % du coût des régimes d'assurance maladie privés. Les économies potentielles pour votre régime dépendront évidemment de plusieurs facteurs : le pourcentage d'utilisation des médicaments touchés par l'arrivée de versions génériques, le pourcentage de remboursement des génériques, la répartition géographique des employés et les habitudes d'utilisation des génériques.

Puisque les dépenses de médicaments représentent une importante portion des coûts de votre régime d'assurance collective, il pourrait être avisé de sensibiliser vos employés à l'utilisation des génériques afin d'optimiser les économies de coûts de votre régime. Une communication aux employés les encourageant à demander le générique au pharmacien est une occasion de plus de les sensibiliser au fait que leurs habitudes de consommation peuvent engendrer des économies de coûts pour leur régime d'assurance collective. Puisque les employés paient souvent une partie des primes de leur régime ou, dans le cas des employés au Québec, des impôts sur les primes payées par leur employeur, au final, tous économiseront!

(1) Source : ESI Canada

 

Pour obtenir plus de renseignements à ce sujet, communiquez avec les conseillers de Normandin Beaudry.

514.285.1122
 
630, boul. René-Lévesque Ouest, 30e étage
Montréal (Québec) H3B 1S6