Augmentations salariales 2025 : c’est maintenant le temps de participer à l’enquête!

Voir+

Notre enquête sur les augmentations salariales 2025 est maintenant disponible. Participez maintenant!

février 2022

Prévisions salariales et pénurie de main-d’œuvre : les budgets d’augmentations salariales en hausse au Canada

À la fin de l’année 2021, 285 organisations réparties à travers le Canada ont participé au sondage éclair sur les augmentations salariales lancé par Normandin Beaudry.

Ce sondage visait à mieux estimer les budgets d’augmentations salariales prévus par les organisations pour faire face au contexte d’inflation élevée, de « Grande démission » et de pénurie de main-d’œuvre.

Faits saillants

Les résultats du sondage éclair confirment que les organisations prévoient octroyer des budgets d’augmentations salariales plus élevés que ceux qui étaient prévus initialement. En effet, la moitié des organisations participantes ont mentionné avoir révisé à la hausse leur budget d’augmentations salariales pour 2022, ce qui a fait passer le budget moyen au Canada de 2,9 % au cours de l’été 2021 à 3,4 % l’automne dernier, en excluant les gels salariaux. De plus, le pourcentage des entreprises qui avaient initialement prévu un gel salarial pour 2022 est passé de 3 % à 0,4 % entre l’été et l’automne 2021.

Au-delà du traditionnel budget d’augmentations salariales, 40 % des organisations répondantes prévoient un budget supplémentaire d’une valeur moyenne de 1,2 %. Les raisons les plus citées par ces organisations sont les suivantes :

  • Pour faire des ajustements ponctuels en fonction du marché : 73 %
  • Pour retenir les employés ayant des rôles critiques et/ou présentant un risque perçu de rétention : 54 %
  • Pour différencier la rémunération des employés à haut rendement : 45 %

Ces résultats indiquent que les organisations prévoient utiliser leurs budgets annuels d’augmentations salariales comme un élément clé de leur stratégie de gestion des talents, afin d’attirer et de fidéliser leurs employés dans un marché de l’emploi extrêmement compétitif.

Budgets d’augmentations salariales par province

Comme mentionné précédemment, le budget moyen d’augmentations salariales prévu pour 2022 au Canada s’établit à 3,4 %, en excluant les gels salariaux, soit 0,5 point de pourcentage de plus que le budget moyen initialement prévu au cours de l’été 2021 :

  • Le budget révisé est considérablement supérieur au budget initial pour l’ensemble des provinces et présente des variations par province allant de 0,2 à 0,7 point de pourcentage.
  • Le Québec, l’Ontario et la Colombie-Britannique présentent les budgets révisés totaux les plus élevés au Canada.

Si les budgets d’augmentations salariales atteignent des niveaux records dans ce contexte particulier, il convient de rappeler que l’inflation des salaires est généralement plus élevée que la simple valeur de ces budgets. En effet, il est important de mentionner que les budgets d’augmentations salariales ne reflètent pas toujours les dépenses additionnelles liées aux promotions internes et aux nouvelles embauches. Cela est particulièrement important dans le contexte de la « Grande démission » où l’on observe des mouvements de main-d’œuvre plus importants sur le marché du travail canadien.

Augmentation de la structure salariale

L’augmentation moyenne des structures salariales prévue pour 2022 au Canada s’établit à 2,7 %, si on exclut les organisations ayant décidé de geler leur structure salariale.

Les budgets d’augmentation de la structure salariale sont donc beaucoup plus généreux que ceux qui avaient été prévus initialement. De plus, seulement 6 % des organisations prévoient geler leur structure salariale alors que 13 % d’entre elles l’avaient fait en 2021.

Nos coordonnées

general@normandin-beaudry.ca

Montréal

630, boul. René-Lévesque O., 30e étage
Montréal, QC H3B 1S6

514-285-1122

Toronto

155, avenue University, bureau 1805
Toronto, ON M5H 3B7

416-285-0251

Québec

1751, rue du Marais, bureau 300
Québec, QC G1M 0A2

418-634-1122