nous joindre remun

décembre 2021

Augmentations salariales : les organisations contraintes à être plus généreuses que prévu

En septembre 2021, Normandin Beaudry publiait les résultats de son Enquête sur les augmentations salariales 2022. Les résultats révélaient des projections d’augmentations salariales similaires aux niveaux prépandémiques, soit 2,8 % à l’échelle du Canada.

Dans un contexte d’inflation élevée, de « Grande démission » et de pénurie de main-d’œuvre, nos spécialistes pressentaient que ces augmentations seraient insuffisantes. Normandin Beaudry a donc lancé, le 24 novembre dernier, un sondage éclair afin de confirmer les prévisions salariales pour 2022.

Des projections d'augmentations salariales insuffisantes

En moins de deux semaines, plus de 180 organisations ont participé au sondage et ont confirmé notre hypothèse. Les budgets moyens d’augmentations salariales au Canada sont plus généreux que prévu, passant de 2,9 % avant l’été à 3,3 % cet automne, en excluant les gels salariaux.

De plus, environ 40 % des organisations répondantes prévoient un budget supplémentaire de 1,2 % en moyenne au Canada. Ce budget ponctuel aidera les organisations à tirer leur épingle du jeu dans cette période de forte pénurie de main-d’œuvre. Elles pourront notamment :

  • Composer avec la hausse du taux d’inflation;
  • Différencier la rémunération des employés à haut rendement;
  • Fidéliser les employés dans un contexte de fortes pressions externes du marché;
  • Corriger les iniquités internes;
  • Rattraper les retards par rapport au marché causés par des gels salariaux;
  • Offrir des promotions;
  • Offrir des augmentations salariales hors cycle.
Inflation élevée, "Grande démission" et pénurie de main-d'oeuvre : les organisations s'adaptent!

Ces résultats préliminaires révèlent clairement que les organisations s’ajustent au contexte actuel.

Participez gratuitement avant le congé des fêtes!

L’enquête est toujours ouverte. Si vous souhaitez recevoir les résultats détaillés en janvier 2022, incluant la section sur les pratiques de rémunération en période de « Grande démission », participez à l’enquête d’ici le 24 décembre.

La période de sondage est maintenant terminée. Les résultats seront publiés d'ici quelques semaines.