nous joindre rémun

novembre 2019

Médicaments biosimilaires : de nouvelles étapes franchies pour la Colombie-Britannique et l’Alberta

Colombie-Britannique

Depuis septembre 2019, le gouvernement de la Colombie-Britannique a ajouté deux conditions médicales majeures à son processus de transfert vers le médicament biosimilaire. Les personnes qui consomment le Remicade pour traiter la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn devront faire modifier leur prescription et migrer vers un médicament biosimilaire avant le 5 mars 2020. La consommation du médicament biologique original sera possible pour des raisons médicales exceptionnelles seulement.

Pour la Colombie-Britannique, il s’agit d’une 2e phase à cette mesure entrée en vigueur le 27 mai 2019, qui impose aux utilisateurs actuels d’un médicament biologique de passer à la version biosimilaire. Consultez notre communiqué de juin 2019 pour plus de détails.

À l’échelle canadienne, cette annonce devrait ouvrir la voie vers l’uniformisation de cette mesure à travers le pays.

Les répercussions sur les régimes privés peuvent différer selon votre assureur. Il n’existe pas de méthode uniforme d’intégration entre les paramètres des régimes privés et les nouveaux paramètres du régime provincial de la Colombie-Britannique :

  • Certains assureurs ont décidé d’imiter le gouvernement de la Colombie-Britannique en imposant aux participants le transfert vers le biosimilaire.
  • D’autres ont plutôt choisi de négocier avec les fabricants de médicaments biologiques (Remicade, Enbrel et Lantus) pour éviter le transfert forcé et diminuer les répercussions financières sur le régime d’assurance privé.
Alberta

L’Alberta a récemment annoncé de nouvelles initiatives en lien avec les médicaments biosimilaires. Le budget provincial déposé le 24 octobre 2019 fait mention d’un programme qui pourrait s’apparenter à celui de la Colombie-Britannique. Peu de renseignements sont disponibles pour le moment, mais nos conseillers resteront à l’affût pour vous communiquer les détails dès que possible.

Éventuellement, les promoteurs de régimes privés pourraient devoir communiquer avec leurs participants pour faciliter la compréhension du changement et compléter l’approche utilisée par l’assureur auprès des participants touchés.

Rien de mieux qu’un accompagnement personnalisé pour bien saisir les retombées actuelles ou éventuelles de ces changements sur vos régimes d’assurance-médicaments. Besoin de conseils? Communiquez avec nous!