Publications

  • Agrandir le texte
  • Rapetisser le texte
  • Imprimer
Normandin Beaudry

Les tarifs des spécialistes de la santé en 2016

LinkedIn

noir sur blanc

Communiqué NB Vol. 19 N. 21, décembre 2016

Récemment, Normandin Beaudry menait sa 19e enquête annuelle sur les tarifs exigés par les spécialistes de la santé au Québec. Ces coûts étant généralement couverts par les régimes d’assurance collective, les constats qui suivent sauront sûrement vous intéresser.

Fait à noter, plusieurs spécialistes exigent des frais supplémentaires pour l’ouverture du dossier et l’évaluation lors de la première visite. Ces coûts ne sont pas inclus dans les résultats de notre enquête.

Faits saillants

  • Comparativement à 2015, l’augmentation moyenne des tarifs en vigueur est d’environ 4 % pour la région de Québec, ce qui représente une hausse moyenne d’environ 3 $ par visite.
  • Pour les régions de Montréal et de l’Outaouais, l’augmentation des tarifs en vigueur est d’environ 2 %, ce qui représente une hausse moyenne d’environ 2 $ par visite. 
  • Nous notons que les tarifs des kinésiologues ont diminué depuis la dernière année pour les régions de Québec et de l’Outaouais.
  • Les résultats obtenus révèlent que pour les acupuncteurs, les chiropraticiens, les kinésiologues, les physiothérapeutes et les podiatres, les tarifs exigés sont plus élevés dans la région de Montréal que dans les autres régions.
  • Dans la région de Québec, le tarif par visite pour les diététistes continue à être plus élevé que dans les autres régions. Le tarif pour les autres spécialistes de la santé est en général moins élevé dans la région de Québec, particulièrement pour les soins d’audiologistes, d’orthophonistes et d’homéopathes.
  • Tout comme par les années passées, les tarifs par visite pour les homéopathes, les naturopathes et les psychologues de la région de l’Outaouais sont plus élevés que dans les autres régions, et ce, de façon marquée.

Le tableau suivant présente les tarifs moyens par spécialiste et par région.

Tendances du marché

  • Nos bases de données révèlent qu’environ 20 % des réclamations de soins médicaux sont pour des spécialistes de la santé.
  • Les primes de la majorité des régimes collectifs de soins médicaux sont en hausse. Pour les spécialistes de la santé, prévoir des maximums combinés de remboursement regroupant plusieurs ou tous les spécialistes de la santé couverts par le régime pourrait être une bonne méthode de contrôle des coûts. Selon rémun, l’enquête de rémunération globale de Normandin Beaudry, environ 45 % des organisations prévoient des maximums combinés de remboursement pour les spécialistes de la santé. L’an dernier, la proportion était de 40 %.
  • Nous avons observé au cours des dernières années que les assureurs contrôlaient davantage les réclamations pour des spécialistes de la santé. En effet, il est plus fréquent que ceux-ci excluent des fournisseurs qui sont reconnus coupables de fraudes. Plusieurs établissent également la liste des ordres et associations reconnus selon certains critères (formation, perfectionnement continu, etc.) et ne remboursent que les frais engagés auprès des professionnels faisant partie de ces ordres et associations.

Méthodologie

Nous avons mené l’enquête auprès d’un échantillon de cliniques privées des régions de Montréal, de Québec et de l’Outaouais. Nous présentons dans le tableau précédent les tarifs moyens par visite, plutôt que les tarifs horaires, afin de refléter les dispositions généralement applicables dans les régimes d’assurance collective.

Aux fins de comparaison, nous avons consulté les associations professionnelles de chacune des spécialités. Ces associations suggèrent des tarifs à appliquer à leurs membres, sans toutefois les imposer. Certaines associations compilent aussi des statistiques à partir de la grille de tarifs de leurs membres. Le tableau présente également cette information.
 

 

Pour obtenir plus de renseignements à ce sujet, communiquez avec les conseillers de Normandin Beaudry.

514.285.1122
 
630, boul. René-Lévesque Ouest, 30e étage
Montréal (Québec) H3B 1S6