Publications

  • Agrandir le texte
  • Rapetisser le texte
  • Imprimer
Normandin Beaudry

Performance des fonds de placement institutionnels

LinkedIn

noir sur blanc

Communiqué NB Vol 15 N. 11, août 2012

Comme à chaque année, voici notre revue semestrielle analysant la performance, au 30 juin 2012, des gestionnaires institutionnels composant l’Univers de fonds de placement Normandin Beaudry.

Pour être inclus dans l’Univers de fonds de placement de Normandin Beaudry, les gestionnaires institutionnels doivent avoir une approche en gestion active, un historique de rendement d’au moins trois ans ainsi qu’un minimum d’actifs sous gestion. Tous les rendements sont présentés avant les frais de gestion.

Fonds équilibrés

Le rendement médian d’un fonds équilibré lors du premier semestre de 2012 a été de 2,98 % alors qu’une performance de premier quartile a représenté un rendement supérieur à 3,66 %.

Actifs canadiens

  

Sur le marché obligataire, le premier trimestre de 2012 a été caractérisé par une augmentation des taux d’intérêt, alors que l’inverse s’est produit lors du trimestre suivant. Seuls les gestionnaires de 4e quartile n’ont pas ajouté de valeur au cours de la période. La valeur ajoutée par la plupart des gestionnaires en obligations est principalement expliquée par l’allocation de leur portefeuille en obligations de sociétés par rapport à l’indice de référence.

Les actions canadiennes de grande capitalisation ont généré un rendement de -1,53 % lors du premier semestre de 2012. On observe que la valeur ajoutée par le gestionnaire médian a été élevée à 1,54 % par rapport à l’indice de référence. La valeur ajoutée est en partie expliquée par la sous-performance des titres dans les sous-secteurs des Aurifères et des Mines et métaux, secteurs d’activités au sein desquels les gestionnaires institutionnels sont généralement sous-pondérés. Notons également que les titres de grande capitalisation (S&P/TSX 60) ont surperformé les titres de petite capitalisation (BMO petite capitalisation). Finalement, le gestionnaire de premier quartile a généré une forte valeur ajoutée (3,63 %) durant cette période.

Actifs étrangers

   

Le gestionnaire médian en actions américaines a obtenu une valeur retranchée de 0,57 % par rapport à l’indice S&P 500. Le gestionnaire de premier quartile a quant à lui ajouté une valeur de 0,37 %. La fluctuation du dollar canadien par rapport à la devise américaine a eu peu d’impact au cours du premier semestre de 2012. Quant aux actions internationales, le gestionnaire médian a obtenu une valeur ajoutée de 1,70 %. Pour obtenir une performance de premier quartile, le gestionnaire devait ajouter plus de 3,15 % par rapport au MSCI EAEO. L’appréciation du dollar canadien face à l’Euro (2,2 %) et au Yen (3,4 %) a fait diminuer le rendement des investisseurs lorsque converti en dollars canadiens.

En ce qui a trait aux actions mondiales, le gestionnaire médian a soustrait 0,26 % lors du premier semestre de 2012. Le gestionnaire de premier quartile a ajouté 1,22 % par rapport au MSCI Monde. Afin d’ajouter de la valeur, les gestionnaires d’actions mondiales devaient sous-pondérer la zone européenne ainsi que l’Euro et surpondérer les États-Unis. La sous-pondération des secteurs de l’Énergie et des Matériaux était également une stratégie qui permettait d’ajouter de la valeur.

Finalement, le gestionnaire médian en actions de pays émergents a ajouté 0,04 % lors du premier semestre de 2012. Le gestionnaire de premier quartile a ajouté plus de 2,02 % par rapport au MSCI Marchés Émergents.

 

 

Pour obtenir plus de renseignements à ce sujet, communiquez avec les conseillers de Normandin Beaudry.

514.285.1122
 
630, boul. René-Lévesque Ouest, 30e étage
Montréal (Québec) H3B 1S6