Publications

  • Agrandir le texte
  • Rapetisser le texte
  • Imprimer
Normandin Beaudry

Performance des fonds de placement institutionnels pour le premier semestre de 2009

LinkedIn

noir sur blanc

Communiqué NB Vol. 12 N. 11, août 2009

C'est avec plaisir que nous présentons notre revue semestrielle analysant la performance au 30 juin 2009 des gestionnaires institutionnels composant l'Univers de fonds de placement Normandin Beaudry. Cette revue est acheminée à chaque année suivant la fin du premier semestre et vise à vous informer des plus récentes performances des marchés financiers et des gestionnaires institutionnels.

Tous les gestionnaires institutionnels inclus dans l'Univers de fonds de placement de Normandin Beaudry doivent avoir une approche de gestion active, un historique de rendement d'au moins trois ans ainsi qu'un minimum d'actifs sous gestion. Tous les rendements sont présentés avant les frais de gestion.

Le rendement médian d'un fonds équilibré lors du premier semestre de 2009 a été de 6,86 % alors qu'une performance de premier quartile représente un rendement supérieur à 8,04 %.

Avant d'analyser la performance des différents marchés financiers, notons la forte dispersion des valeurs ajoutées par catégorie d'actifs lors du dernier semestre de 2008 et du premier semestre de 2009, ce qui reflète l'importante volatilité des marchés financiers lors des 12 derniers mois.

La performance des gestionnaires d'actifs canadiens, les composantes principales des fonds équilibrés, est présentée au tableau ci-dessous. 

Performance des actifs canadiens - du 1er janvier 2009 au 30 juin 2009

CatégorieObligations
canadiennes
Actions canadiennes
(grande capitalisation)

Nombre de fonds4861
Indice de référenceDEX UniversS&P/TSX
Rendement de l'indice2,79 %17,57 %
Rang centile de l'indice8937

Médiane    
Rendement4,15 %16,47 %
Valeur ajoutée1,36 %-1,10 %

Premier quartile    
Rendement5,51 %19,25 %
Valeur ajoutée2,72 %1,68 % 

Lors du premier semestre de 2009, le marché obligataire a été caractérisé par le rétrécissement des écarts de crédit des obligations de sociétés. Ainsi, les obligations de sociétés ont affiché un fort rendement de 10,2 % alors que les obligations fédérales affichaient un rendement négatif. La sélection de titres et de secteurs expliquent en grande partie la performance des gestionnaires au premier semestre de 2009. Notons que plusieurs gestionnaires ont privilégié une surpondération en obligations de sociétés par rapport à l'indice de référence ce qui explique l'importante valeur ajoutée par le gestionnaire médian (1,36 %).

L'analyse des rendements doit être effectuée conjointement avec l'analyse de la performance sur la période d'un an se terminant au 30 juin 2009 en raison des événements survenus sur les marchés financiers lors du dernier semestre de 2008 où le gestionnaire médian a retranché - 1,39 % par rapport à l'indice de référence. Lors du premier semestre de 2009, une performance de premier quartile a généré une valeur ajoutée de 2,72 % et plus.

Les actions canadiennes de grande capitalisation ont généré un rendement de 17,57 % lors du premier semestre et ce, malgré de forts rendements négatifs en janvier et février. On observe que la valeur ajoutée médiane a été de 
- 1,10 % lors du premier semestre de 2009, par rapport à son indice de référence. Cette valeur retranchée est en partie expliquée par la forte poussée du secteur des Technologies de l'information ou plus précisément de Research in Motion (67 %) ainsi que du sous-secteur des Mines et Métaux qui a obtenu un rendement de 153 %. Il est à noter que plusieurs gestionnaires institutionnels sous-pondèrent généralement ces secteurs. De plus, on peut noter la valeur ajoutée du gestionnaire de premier quartile avec 1,68 % de plus que l'indice S&P/TSX.

Lors de la période, le dollar canadien s'est apprécié de 5,3 % par rapport à la devise américaine, 4,6 % par rapport à l'Euro ainsi que de 11,9 % par rapport au Yen. Il s'est cependant déprécié de 6,4 % par rapport à la Livre. Les actions étrangères ont également généré des rendements positifs en devises locales mais en retrait par rapport à la performance du marché canadien tel qu'indiqué au tableau ci-dessous. 

Performance des actifs étrangers - du 1er janvier 2009 au 30 juin 2009

CatégorieActions
américaines
Actions
internationales
Actions
mondiales
Actions
de pays
émergents

Nombre de fonds 81 76 60 33
Indice de référenceS&P 500MSCI EAEO
(net)
MSCI Monde
(net)
MSCI ME
(net)
Rendement de l'indice
(en dollars canadiens)
-2,06 % 2,48 % 0,96 % 29,11 %

Rang centile de l'indice 63 58 52 26

Rendement de l'indice
(en devises locales)
3,17 % 5,11 % 4,77 % 29,62 %

Médiane        
Rendement 0,27 % 3,17 % 1,24 % 27,52 %
Valeur ajoutée 2,33 % 0,69 % 0,28 % -1,59 %

Premier quartile        
Rendement 4,18 % 5,52 % 3,79 % 29,20 %
Valeur ajoutée 6,24 % 3,04 % 2,83 % 0,09 % 

Le gestionnaire médian en actions américaines a obtenu une valeur ajoutée de 2,33 % par rapport à l'indice S&P 500. De plus, on peut noter la forte valeur ajoutée du gestionnaire de premier quartile avec 6,24 %. Quant aux actions internationales, le gestionnaire médian a obtenu une valeur ajoutée de 0,69 %. Pour obtenir une performance de premier quartile, le gestionnaire devait ajouter plus de 3,04 % par rapport au MSCI EAEO.

En ce qui a trait aux actions mondiales, le gestionnaire médian a ajouté 0,28 % lors du premier semestre de 2009. La performance est en partie expliquée par l'exposition aux pays émergents ayant obtenu une excellente performance (29,11 %) depuis le début de l'année 2009. Le gestionnaire de premier quartile a ajouté plus de 2,83 % par rapport au MSCI Monde. Finalement, le gestionnaire médian en actions de pays émergents a soustrait 1,59 % lors du premier semestre de 2009. Le gestionnaire de premier quartile a ajouté plus de 0,09 % par rapport au MSCI Marchés Émergents.

 

Pour obtenir plus de renseignements à ce sujet, communiquez avec les conseillers de Normandin Beaudry.

514.285.1122
 
630, boul. René-Lévesque Ouest, 30e étage
Montréal (Québec) H3B 1S6