Carrière

  • Agrandir le texte
  • Rapetisser le texte
  • Imprimer
Normandin Beaudry

De l'école au travail : une transition pour tous

Partager son temps entre des études à temps plein, un travail à temps partiel et les loisirs n’est pas de tout repos. Que nous pensions à ces nombreux moments à terminer un travail aux petites heures du matin, à ces fins de semaine passées à gagner quelques sous dans un emploi comportant des horaires variables, on se dit souvent que la fin des études – et par conséquent le début du travail à temps plein – constituera un repos bien mérité.

Bien que le rythme de vie d’un professionnel sur le marché du travail soit souvent bien différent de ce que vous vivez actuellement, il n’en demeure pas moins qu’il est exigeant. Tout comme la transition entre le CEGEP et l’université a pu être difficile pour certains, la transition vers le marché du travail comporte également certains enjeux. C’est pourquoi les premières rencontres et les premières expériences de travail seront déterminantes pour votre carrière d’actuaire.

Voici quelques situations qui nécessiteront de l’adaptation de votre part… et peut-être même un peu d’humilité!

1- Horaire / présence

L’horaire d’un étudiant est en constant changement : de 3 à 5 cours par session (donc de 9 à 15 heures par semaine), auxquels nous ajoutons potentiellement 15 heures de travail, de nombreuses heures d’étude, sans compter les heures de loisir et sport… On se rend bien compte que le nombre d’heures consacrées aux obligations scolaires, professionnelles et personnelles est bien souvent similaire à celui d’un employé a temps plein. Quelle est donc la différence? La variabilité de l’horaire. Cours le matin, l’après-midi, le soir, parfois même la fin de semaine… votre horaire change constamment! Il en est souvent de même pour votre travail étudiant. Il n’y a donc pas de routine qui se crée.

À la fin de vos études, un tout nouvel horaire se présentera à vous : le fameux « 9 à 5 », cinq jours par semaine! Évidemment, cet horaire peut parfois n’être que simple théorie, puisque des situations ou événements pourraient faire en sorte que votre horaire soit quelque peu différent. Cependant, vous direz désormais que vous travaillez sur les « heures de bureau ». C’est une habitude et une routine qu’il vous faudra adopter. Finies les matinées à paresser au lit parce que le premier cours n’est qu’à 13 h 00! Votre employeur s’attend à ce que vous fassiez preuve de ponctualité et de rigueur dans le respect de votre horaire. Les lève-tard, vous aurez été prévenus!

2- Gestion des leçons / travaux

Il pouvait parfois sembler facile de gérer ses heures de cours et son temps d’étude pendant l’université, puisque certaines autres distractions pouvaient facilement être déplacées. Sur le marché du travail, la réalité est toute autre et il est essentiel de faire une bonne gestion de son temps ainsi que des mandats et travaux qui nous sont attitrés. Puisque nous devons généralement gérer des travaux comportant un échéancier strict, il est impératif de bien estimer le temps requis pour les compléter, tout en tenant compte des autres travaux qui nous incombent. Voici quelques conseils pour gérer son temps efficacement :
 

  • Ne gardez pas pour la fin les tâches que vous aimez le moins entreprendre.
  • Ne faites pas les tâches les plus rapides en premier. Entreprendre un gros mandat en fin de projet vous met à risque à tout coup : que feriez-vous si une urgence se présentait et que vous ne pouviez terminer dans les délais requis?
  • Prévoyez du temps pour l’imprévu.
  • Lorsque vous procédez à la planification de vos tâches, estimez le nombre d'heures nécessaires à la réalisation complète de vos projets.
  • Faites une liste des priorités et non simplement de choses à effectuer.

Une saine gestion de son emploi du temps est un apprentissage qui se fait tout au long de votre carrière… ça ne s’apprend pas en quelques jours! Soyez indulgent avec vous-même, n’hésitez pas à demander conseil et surtout, acceptez le fait qu’il est possible que vous fassiez quelques faux pas dans la gestion de votre temps.

3- Prise de note / organisation

Si, pendant vos études, vous étiez du genre à prendre vos notes sur des feuilles et que vous aviez tendance à perdre ou mélanger ces feuilles, défaites vous rapidement de cette mauvaise habitude! Il est essentiel de faire preuve de rigueur dans l’organisation et la gestion de son travail. Que penser d’un dossier oublié dans le train ou d’un rapport d’évaluation actuarielle assorti de… taches de café!


Voici quelques conseils :

  • Travailler sur un dossier à la fois sera plus productif que de tenter de faire deux tâches simultanément.
  • Une fois un mandat terminé, investissez 5 à 10 minutes de votre temps afin de réorganiser vos dossiers, même si ceci retarde le début d’un autre mandat.
  • Identifiez un système de rangement efficace et adoptez-le.
  • Prenez des notes dans vos dossiers pour faire en sorte que ceux-ci se travaillent/lisent indépendamment de vous.

Comme vous le voyez, votre entrée sur le marché du travail nécessitera une période d’ajustements de votre part. Avec un peu de rigueur, de discipline et bonne volonté, vous vous assurerez de faire de cette transition un véritable succès!