Career

  • Increase font size
  • Decrease font size
  • Print
Normandin Beaudry

Choosing optional classes

Lors de votre dernière année d’université, vous aurez vraisemblablement à choisir un ou plusieurs cours à option. Bien que ces cours soient souvent perçus comme ayant une importance moindre que les cours d’actuariat, il n’en reste pas moins que les connaissances apprises dans un cours à option peuvent s’avérer fort utiles sur le marché du travail. Chaque université ayant une palette différente de cours à option disponibles, voici certains domaines dans lesquels il pourrait être intéressant de choisir ses cours afin d’être bien préparé à une éventuelle carrière en consultation.

1- Informatique

En début de carrière, l’un des rôles importants d’un futur actuaire est d’apprendre les concepts mathématiques qui appuient les mandats auxquels il est attitré. Par exemple, il devra apprendre comment calculer le passif d'un régime de retraite, comment effectuer un calcul de retraite ou encore comment se calculent les nouveaux taux de primes pour un régime d’assurance collective. Ces calculs seront généralement effectués à l’aide de programmes informatiques, tels qu’Excel, Visual Basic, C++ ou autre.

Un cours d’informatique supplémentaire peut donc s’avérer un outil important afin d’accélérer votre progression, puisque vous n’aurez pas à apprendre le langage informatique tout en travaillant. Il est également plus facile d’approfondir certains concepts durant un cours à l’université qu’au travail, où l’on doit souvent faire face à de nombreuses contraintes de temps. De plus, vos connaissances informatiques seront certainement un aspect scruté par les recruteurs qui liront votre curriculum vitae.

2- Anglais

Une bonne connaissance de la langue anglaise est indéniablement un atout pour un consultant. Ne croyez pas que vous aurez des contacts uniquement avec des francophones puisque vous travaillez au Québec; plusieurs clients des bureaux de consultation sont des entreprises pancanadiennes. Ceci implique que le consultant doit fréquemment communiquer autant à l’écrit qu’à l’oral en anglais.

Il est important de noter qu’une bonne maîtrise de l’anglais est un atout et non une nécessité. Si vous n’êtes pas confortable à parler l’anglais, votre employeur saura sans doute vous accommoder en vous faisant travailler sur des dossiers où la communication se fait en français. Ceci dit, si votre connaissance de l’anglais est minimale, un cours d’anglais supplémentaire pourrait être une option intéressante pour vous. Vous serez ainsi plus polyvalent et les opportunités de carrière seront par le fait même plus variées. De plus, si vous êtes à la recherche d’un emploi, sachez que la très grande majorité des employeurs potentiels vous questionnera sur votre connaissance de l’anglais.

3- Communication

Tel que mentionné dans la section traitant des aptitudes d’un actuaire en consultation, être un bon communicateur est un atout très important pour un consultant. En effet, le consultant doit pouvoir répondre clairement aux questions de son client, bien vulgariser les résultats de ses analyses, présenter des résultats devant plusieurs personnes, etc.

Bien que vous n’ayez probablement pas à présenter des résultats devant un client durant les premiers mois au sein de votre nouvelle entreprise, être un bon communicateur, tout comme maîtriser l’anglais et l’informatique, peut vous aider dans votre progression de carrière ou votre recherche d’emploi, puisque vous serez plus à l’aise en entrevue.

4- Cours spécifiques à l’assurance collective / régimes de retraite

Si vous avez déjà trouvé un emploi ou savez dans quel domaine vous désirez travailler, il peut être intéressant d’effectuer un cours d’introduction à ce domaine. Ceci vous permettra d’apprendre les calculs de base des différents types de mandats que vous aurez à effectuer dans vos premières années sur le marché du travail. De plus, le cours sera probablement une bonne introduction aux lois et aux programmes d’État qui ont cours dans votre domaine.

Un sondage envers quelques finissants qui travaillent désormais chez Normandin Beaudry a confirmé que les cours spécifiques à l’assurance collective ou aux régimes de retraite sont très utiles et complètent bien les formations reçues lors des premières semaines chez un nouvel employeur. Les cours permettent d’apprendre la théorie à son propre rythme et se veulent une excellente préparation au travail d’un nouvel employé. Finalement, ces cours constituent une bonne base pour l’étude des modules FAP et FSA ainsi que pour les examens DP et CSP.

Le choix d’un cours à option demeure évidemment un choix personnel à chacun. Cependant, n’oubliez pas que vous n’aurez jamais trop de cordes à votre arc. Explorez vos possibilités, soyez curieux : c’est le secret du succès!