Carrière

  • Agrandir le texte
  • Rapetisser le texte
  • Imprimer
Normandin Beaudry

La consultation en régimes de retraite à prestations déterminées

Vous aimeriez savoir ce que fait un actuaire qui travaille dans le domaine de la consultation en régimes de retraite à prestations déterminées? Vous vous demandez si vous aimeriez travailler dans ce domaine? Nous répondons ici à cinq grandes questions afin de faire la lumière sur la consultation en régimes de retraite à prestations déterminées.

1- Qu’est-ce qu’un régime de retraite à prestations déterminées?

Un régime de retraite est mis en place par un employeur, un syndicat ou un ordre professionnel (le « promoteur ») dans le but d’offrir un revenu à ses employés au moment de leur retraite. Il existe deux grands types de régimes de retraite : les régimes à prestations déterminées, qui garantissent un certain niveau de rente à la retraite selon une formule prédéterminée, et les régimes à cotisations déterminées, où le promoteur verse des cotisations qui, accumulées avec les rendements, serviront à procurer un revenu à l’employé au moment de sa retraite. L’employé peut également verser des cotisations au régime de retraite, qu’il s’agisse d’un régime à prestations déterminées ou à cotisations déterminées. Nous traitons ici uniquement des régimes à prestations déterminées.

La rente obtenue par le régime du promoteur s’ajoute à d’autres sources de revenu dont disposera l’employé à la retraite, soient les rentes versées par les régimes gouvernementaux (la rente du Régime de rentes du Québec et la Pension de la Sécurité de la vieillesse du gouvernement du Canada) et les épargnes personnelles de l’employé (REER, CELI et autres). Le régime de retraite fait généralement partie des avantages sociaux qu’un employeur offre à ses employés en plus du salaire, des vacances, du régime d’assurance collective, etc.

2- Comment l’actuaire qui travaille en régimes de retraite à prestations déterminées aide-t-il ses clients?

Le rôle de l’actuaire en régimes de retraite est d’assister le client dans la conception et l’administration d’un régime de retraite. Le client d’un actuaire peut être un promoteur de régime, un syndicat ou un comité de retraite. Au Québec, le comité de retraite est l’administrateur du régime de retraite. Ainsi, l’actuaire pratiquant dans le domaine des régimes de retraite peut :

  • Aider l’employeur à concevoir un régime de retraite qui répond aux besoins et aux caractéristiques de ses employés. Par exemple, les dispositions du régime pourraient être différentes selon que le régime s’adresse à un groupe d’employés plus jeunes ou plus âgés, qui changent d’emploi fréquemment ou qui ont une longue carrière avec un même employeur, qui sont syndiqués ou non, etc.
  • Préparer un rapport d’évaluation actuarielle du régime de retraite à prestations déterminées tel que requis par la Loi sur les régimes complémentaires de retraite (Loi RCR). Au Québec, ce rapport est préparé à la demande du comité de retraite et indique la situation financière du régime, à savoir si le régime est en surplus ou en déficit. Le rapport indique également au promoteur le montant des cotisations qui devront être versées dans la caisse de retraite du régime afin d’accumuler les actifs nécessaires au paiement des prestations promises le moment venu, ainsi que tout montant nécessaire pour combler un déficit.
  • Produire les relevés annuels qui doivent être envoyés chaque année à chacun des participants au régime de retraite. Ce relevé indique au participant le montant de la rente qu’il a accumulée dans le régime de retraite et lui montre également une projection de la rente qu’il pourrait accumuler s’il participait au régime jusqu’à sa retraite.
  • Calculer le montant des prestations dues à un participant au moment de sa cessation d’emploi, de sa retraite, de son décès ou en cas de divorce.

Ces exemples ne sont que quelques unes des tâches sur lesquelles peut travailler un actuaire dans le domaine des régimes de retraite. En plus des travaux demandant des calculs mathématiques, l’actuaire est appelé à faire beaucoup de vulgarisation et à préparer des présentations afin d’aider ses clients à mieux comprendre les différents aspects techniques d’un régime de retraite.

3- Avec qui l’actuaire en régimes de retraite travaille-t-il au quotidien?

Les promoteurs de régimes de retraite peuvent être des entreprises, des organismes publics ou parapublics, des universités, des ordres professionnels ou des organismes sans but lucratif. L’interlocuteur chez le promoteur est typiquement le directeur des ressources humaines, un membre du comité de retraite ou le directeur des finances. L’actuaire peut interagir avec différents fournisseurs de services, tel un gestionnaire de placements ou un gardien des valeurs. Il se peut également qu’il ait à contacter directement les participants d’un régime de retraite afin de leur expliquer les prestations auxquelles ils ont droit. Enfin, l’actuaire peut avoir à contacter les organismes gouvernementaux, car dans l’exécution de ses travaux, il doit s’assurer que le régime est administré de façon à respecter les lois encadrant les régimes de retraite.

4- Quelles tâches un stagiaire ou un finissant effectue-t-il lorsqu’il travaille en régimes de retraite?

À son arrivée, le stagiaire ou finissant est habituellement jumelé avec un ou des conseillers d’expérience qui assureront sa formation. Ils lui confieront divers travaux. Par exemple, on pourrait lui demander d’effectuer des calculs de prestations de départ ou de retraite ou de préparer l’évaluation actuarielle d’un régime. Les chiffriers Excel sont utilisés au quotidien ainsi que divers programmes développés à l’interne pour effectuer des travaux, tels que les évaluations actuarielles.

Habituellement, des formations sur l’utilisation de ces programmes sont prévues peu de temps après l’arrivée du stagiaire ou du finissant.

À mesure qu’il prendra de l’expérience, le finissant se verra confier des tâches de plus en plus complexes et sera éventuellement appelé à rencontrer les clients.

5- Quelles sont les perspectives d’avenir dans le domaine de la consultation en régimes de retraite?

Depuis quelques années, on constate la terminaison de certains régimes à prestations déterminées. Cette tendance est par contre plus répandue aux États-Unis qu’au Canada. Les lois concernant la gestion de ces régimes deviennent de plus en plus complexes. Par la terminaison de leur régime à prestations déterminées, certains employeurs cherchent à stabiliser leurs coûts, à simplifier l’administration de leur régime ou à transférer la responsabilité de la planification de la retraite aux employés. Toutefois, les entreprises offrant un régime à cotisations déterminées peuvent également avoir besoin de l’expertise d’un actuaire pour certains travaux. De plus, malgré la terminaison de certains régimes de retraite à prestations déterminées, il est important de noter que ces régimes demeureront très utiles pour un nombre important d’organisations, car ils répondent aux besoins spécifiques de plusieurs employés et employeurs. Cependant, bien que la demande en services traditionnels demeurera présente, les actuaires devront faire face à une nouvelle réalité et devront faire preuve de créativité afin d’explorer de nouvelles avenues reliées à la gestion des risques.